L AMERIQUE A SANCOINS Index du Forum

L AMERIQUE A SANCOINS
Pour les amateurs de voiture américaines V8 L6 Harley Davidson et Rock'n'Roll

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

la grande histoire du petit cheval sauvage
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L AMERIQUE A SANCOINS Index du Forum -> Passions autos,motos, tracteurs, moteurs -> la boite à outils spécial FORD
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
james


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2008
Messages: 1 208
Localisation: montluçon

MessagePosté le: Dim 31 Oct - 21:45 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

je vais vous faire découvrir ou redécouvrir par se post l'histoire de ma voiture préféré LA FORD MUSTANG


l'histoire de la ford MUSTANG est plus qu'un simple épisode de l'histoire de l'automobile
avant la mustang,rien ne ressemblait a la mustang.Elle augurait en effet un véritable concept,qui d'ailleurs ne sera jamais renouvelé depuis
imaginez une jaguar type E vendue au prix d'une renault floride 
on comprend mieux pourquoi 22 000 acheteur ont signés un chèque dès le premier jour de mise en vente du modèle 
c'est sans doute aussi pourquoi aujourd'hui encore la mustang est une des voiture américaine les plus mythique
et cette voiture formidable,nous la devons a la volonté d'un seul homme LEE LACOCCA




FORD AVANT LA MUSTANG


A l'aube des années 1960 le plus grand constructeur américain n'est pas au mieux de sa forme.
Son concurrent principal,Chevrolet(du groupe général Motors) lui vole de plus en plus souvent la vedette auprès des masses populaires.
Evidement,cela n'est pas du gout d'Henry Ford ll et du président Robert McNamara.ce dernier s'efforce pourtant de rationaliser les gammes
de chaque marque du groupe et de ford en particulier.
Malheureusement McNamara n'est pas quelqu'un de très drole,et cela se ressent sur les voitures conçues sous son règne 
ainsi la si glamour Thunderbird sortie en 1955 voiture de sport bi place a carrosserie ouverte et une motorisation un peu plus nerveuse que la moyenne 
de viens sous Mc Namara un gros coupé bourgeois au lignes épaisses mais avec contre toutes attentes un regain d'intérêt pour le modèle 
et une croissance nette des ventes! par ailleurs, le siccès massif d'une petite voiture européenne populaire et laborieuse a tourmenté Mc Namara
tout comme d'autres capitaines de l'industrie automobile américaine la VW coccinelle est devenue une concurente sérieuse.
Tous les grands constructeur vont alors lancer,au début des années 60,une voiture a tendance économique,de petite taille
reconnue sous le terme générique de compact car,a la finition sommaire, voir sans finition du tout,avec une motorisation agricole.
Chez ford,cette triste mission est confiée a la falcon.
un ennuis a quatre roues,un jour sans pain mécanique,une pure création Mc Namarienne livrés a l'amérique de l'ère spatiale a l'automne 1960.
gréée d'un anémique six cylindres 144 ci,accouplé a une boite manuelle ou auto a deux rapports, la falcon est censée pouvoir déplacer une famille
jusqu'au supermarché en lui laissant assé d'argent pour dépencer le reste du salaire paternel au dit supermarché (ford promet 32 miles avec un gallon d'essence)
et ça marche.La falcon est un succès commerciale indiscutable avec un million de voiture vendues en deux anx
et elle setra aussi la dernière oeuvre fordienne de Mc Namara.
en décembre 1960,le jeune président des Etats unis John Fitzerald Kennedy, bombarde le président de ford au poste de secrétaire d'état a la défense!
Mc Namara laisse donc sa place au sein de ford a son successeur hierarchique LEE LACOCCA.


VALUE FOR MONEY


LEE LACOCCAnait en 1924 dans une famille d'immigrés italiens.
le regard d'enfants qu'il porte sur la crise de 1929 va déterminer a jamais le reste de sa vie
sortie de Princeton après de brillante études commerciales,il entre chez ford en 1946 et gravit rapidement tous les échelons de la hiérarchie .
en 1956 il se trouvedirecteur des ventesd'un distric comprenant plusieurs états.
Ce district est le moins bien placé au niveau des chiffres de ventes.
Lacocca sort l'artillerie lourde et fait une offre promotionnelle de moins 20% sur le model 1956 et une traite de 56 dollars par mois pour le crédit.
C'est un succès .Il permet a Ford d'enregistrer 75 000 ventes supplémentaires sur l'année.
D'année en année Lacocca se retrouve sous les ordres directs de Mc Namara,alors président de Ford.
il ne se reconnait guère en l'austère Mc Namara,mais il convient de son habileté et de son génie intuitif en ce qui concerne le lancement
de nouveaux modèles et les méthodes pour en faire des succès commerciaux.
Mais quand Lacocca se retrouve a la place de Mc Namara en 1960 (il est en fait nommé vice président Henry Ford ll se plaçant sur la plus haute marche
du podium,le temps de voir si le nouveau tiens la route)il décide d'arrêter la politique de l'austérité .
Les Ford ne doivent plus être des voitures triste et sans personnalité,même si elles se vendent bien.
Ford doit se refaire une image de marque jeune et dynamique.
pour Lacocca,il n'y a pas 36 solutions le renouveau doit passer par la compétition et l'élaboration de modèles valorisants.
ce double principe de la value for money se double d'un constat:les enfants du baby boom de l'immédiat après guerre allaient bientôt avoir 18 ans
a partir de 1964 et il y'avais fort a parier que la Falcon de leur papa dans laquelle ils mouraient d'ennuis,tassés sur la banquette arrière en vinyle
allait les dégouter a jamais des ford.
pour eux,pour cette manne énorme de clients,et pour les autres,lacocca allait créer une voiture.mieux un concept.
et,comme ce concept avait besoin d'un soutient commercial puissant,Lacocca allait enclencher un programme Ford
de conquête des drapeaux a damiers sur la planète!
A ce titre,l'année 1962 est décisive c'est en effet a cette date que Lacocca envoie une jolie lettre a l'américan motor association
(association regroupant les grands constructeurs américains) pour expliquer que Ford ne fait plus partie de la bande et résilie le principal point d'accord,
a savoir le non engagement officiel en compétition de l'un ou de l'autre des constructeurs adhérents.
C'est la le point de départ du programme Total Performance.


POUR 40 MILLIONS DE DOLLARS


Total Performance, cela implique la performance en compétition et la performance commercial.
Le programme course de Ford va déboucher très vite (a peine deux ans) sur la fabuleuse GT40,une berlinette a moteur central;
élaborée par Eric Broadley a partir de son prototype Lola GT a moteur central V8 Ford,présentée racing car show de Londre en avril 63
un an plus tard la GT 40 est présentée au salon de New York.
malgré des début en course tonitruant ,elle gagne sa première victoire a daytona en 65 (après être passée entre les main de Carroll Shelby)
et détrône Ferrari au Mans en 1966 avec un triplé mémorable!
C'est l'une des grandes réussite de Ford et Lacocca,maisc'est aussi une histoire parallèle a la mustang.
Revenons a l'année 1962. Lacocca tien a montrer rapidement que Ford est sur une nouvelle voie. 
Un dream car est élaboré hâtivement en moins de 100 jours,par une société privée,la Trautman & barnes,a Los Angeles .
Il s'agit d'une barquette a moteur central et a carrosserie en fibre,dessinée par Jhon Najjar et Jim Sipple sous la direction de Gene Bordinat,
tandis que son châssis en tubes d'acier est conçu sous la direction de l'ingénieur Roy Lunn ,Herb Misch réalisant la suspension a roues indépendantes.
C'est Najjar qui trouve le nom de ce prototype a l'allure aérodynamique :MUSTANG en hommagea l'avion de chasse du même nom,
lors de la seconde guerre mondiale .
Nullement destinée a battre des records, la mustang est équipé d'un moteur V4 de 1927 cc destiné a la taunus européenne .
une mécanique pathétique,mais suffisante pour mouvoir l'engin dans les conditions souhaitées par Lacocca .
Le 8 octobre 1962,la Mustang pilotée par Dan Gurney,effectuer un tour de circuit de Watkins Glen en ouverture du grand prix des Etats Unis.
Des milliers de prospectus a l'effigie du prototype sont distribués aux spectateurs.
Ford annonce son retour, relayé dans la presse par Car 1 Driver qui effectue un essai du prototype Mustang.
A Lacocca maintenant de produire en série une Ford représentative de cette nouvelle image jeune et dynamique.
Le prototype Mustang était pourtant l'inverse de se qu'il fallait faire:beaucoup trop typé sur le plan du style ,
relevant d'un usage particulièrement exclusif,aux antipodes des besoins et habitudes des automobilistes américains ,
et n'offrant que deux places.
La Falcon dans on approche commerciale et son gabarit,est l'exemple a suivre.
Il faut maintenant élaborer une Falcon qui fasse rêver .
La jeunesse a les idées courte ,il faut un capot long ,
la jeunesse n'aime pas les valeurs familiale de la Falcon,il faut deux portes,
la jeunesse entends emmener ses amis en balade ,la jeunesse vit en couple et veut avoir des enfants ,il faut quatre places,
mais selon la philosophie européenne  plus sportive.
Lacocca demande une étude de marché dont le résultat est particulièrement décevant .
Qu'importe,son intuition est trop forte!
Il se charge de convaincre Henry Ford ll qui lui confie un budget de 40 millions de dollars et une date de sortie du nouveau modèle,
le 9 mars 1964 au plus tard
_________________
I'm proud to be a Dixie men

mon forum forumhttp://americanmotorcult.soforums.com/index.php


Dernière édition par james le Lun 1 Nov - 20:26 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 31 Oct - 21:45 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
james


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2008
Messages: 1 208
Localisation: montluçon

MessagePosté le: Dim 31 Oct - 22:16 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

voici une photo du prototype Mustang







5000 DOLLARS ?


Lacocca comprend vite ,c'est avant tout sur le plan stylistique que la nouvelle voiture doit frapper et séduire.
Une émulation interne est lancée parmi les designers ,chacuns devant amener un projet.........sous deux semaines !!
c'est Dave Ash(sous la direction de Gene Bordinat) et son étude Cougar que choisit Lacocca ,sans autres tergiversations .
Cherchant encore et encore a minimiser le coup d'élaboration puis de production , afin de proposer un nouveau modèle spectaculaire
a un prix ne l'étant pas moins,Lacocca décide également très vite quant au choix des soubassements:tout viendra de la Falcon sprint!
Une version un peu plus performante (traduire par capable de doubler un camion en côte)
équipée initialement du V8 221ci de base de la Fairlane(berline moyenne Ford) au lieu du six cylindre 144 ci de la Falcon standard.
Pour lui faire digérer cette mécanique "endiablée" ,l'ensemble trains roulants suspension freins et la transmission ont été renforcés .
Au final , la Falcon sprint est chere a produire et ne se vends pas et ce n'est pas l'obtention courant 63 du V8 260 ci qui arrange les choses.
En revanche pour Lacocca,cette "foute" sprint est une aubaine.
Afin de rentabiliser ces dessous affriolant il décide d'en faire équiper sa "voiture de jeunes" .
A ce stade ,la direction estime que le projet de Lacocca n'est pas la création d'un nouveau modèle,mais simplement
une digression sur la base dela Falcon.
pourtant,la future petite Ford est bien inédite.
Les ingénieurs ont un mal fou a renforcer la caisse,d'emblée prévue pour un cabriolet (le coupe qui sera présenté en même temps n'étant que le cabriolet
pourvu d'un toi fixe ).
la forme étant figée ,les maquettes sont proposées a des panel de consommateurs pour déterminer des statistique de ventes 
nombreux sont ceux a estimer une telle voiture a environ 5000 dollars Lacocca qui sait que la voiture sera vendue environ moitié moins chère 
savoure déja sa future réussite.
Lacocca fait construire en prévision une nouvelle usine a Metuchen ,dans le New Jersey alors que celle de San José en Californie 
sera mise pleinement a contribution .
le 3 octobre 1963 Lacocca présente aux publique un nouveau dream car très proche du modèle de série sur le circuit de Watkins Glen
de la même façon que le prototype un an avant le publique accroche tout de suite











dès le moi d'octobre 63 les journalistes passent une journée complète a Dearborn (le siège de Ford)
pour qu'on leur explique en détails de la mustang (les autres nom proposés étaient Cheeta,Puma,Cougar,Colt,Torino et Spécial Falcon)
c'est une voiture de sport pour tous ,avec une multitudes d'options pour pouvoir obtenir un modèle quasi unique
et le tout pour un prix qui sera sans concurrence.
en janvier 1964,la presse est de nouveau convoquée,cette fois pour prendre en main des exemplaires de présérie 
la mustang attire les regards et sucite l'envie
 les consommateurs américain la voie mais ne se doute pas encore qu'il pourront se l'acheter sans se ruiner .
La mustang est partout ,a la télévision trois émission lui sont consacrées le 16 avril sur les plus grosses chaines 
plusieurs millions de téléspectateurs sont devant leur écrans et on leur annonce que des le lendemain 
il pourront êtres propriétaire d'une Ford Mustang pour 2360 dollars!
le piège est refermé 22 000 personnes se rue chez leur concessionnaire Ford dès le lendemain pour passer commande
en un peu plus de 4 mois 100 000 Mustang sont fabriqués et au bout de six mois le modèle est rentable
Lacocca a gagné sont paris 




LES MUSTANG


pour 1964 seulement deux carrosseries sont proposées 
le coupé hardtop





et le cabriolet







coté motorisation 
de série le six en ligne 170 ci 2800 cc
en option:V8 260 ci 2V  4200 cc
 transmission manuel a trois ou quatre rapports 
et automatique trois rapports la C4






1965


les caisses reste inchangées mais la gamme s'enrichie du fastback
a mon gout la plus belle carrosserie dévolue a la Mustang










coté mécanique ça change un peu


six en ligne de série 200 ci 3300 cc
les V8 toujours en options 260 ci 2V  4200 cc
et le petit nouveau le V8  289 ci 4700 cc


pour la gamme  1966


pas de changements toujours les trois carrosseries
coupé hardtop / cabriolet / fastback


coté mécanique peu de changement mais un nouvel allier 


200 ci 2800 cc


V8 260 ci 2v 4200 cc
le 289 ci 4700 cc
et le fameux 289 HP (pour haute performance) 4700 cc


1967


la ça bouge toujours les trois carrosseries
coupé hardtop / cabriolet / fastback
mais une refonte totale de la caisse
la Mustang deviens plus longue plus large plus pointue bref plus agressive





coté mécanique
ça bouge encore


le petit six 200 ci 
le 289 ci 2V
le 289 ci 4V
le 289 ci HP
et un big bloc le 390 ci 6400 cc


1968


rien ne change coté caisse par rapport a 67 a deux trois détails cosmétique près






















coté mécanique ça bouge fort


toujours le petit six de série 200 ci
le 289 ci 2v
le 302 ci 2V 4900 cc
le 302 ci 4V 4900 cc
le 390 ci  6400 cc
et le montrueux 428 CJ (pour cobra jet)  7000 cc




1969


refonte totale de la gamme Mustang 
l'agressivité et la la mustang est prète a tout bouffer sur son passage
la nouvauté c'est la BOSS 302 un monstre
et le fastback ne se nome plus ainsi mais      sportroof





















et voila la bestial BOSS 302







coté mécanique ça bouge encore pas mal


cette année deux six en ligne sont proposés 
le 200 ci et le 250 ci  4100 cc
et en V8
le 302 2V
le boss 302 4900 cc
le 351 W 2V  5800 cc
le 351 W 4V 5800 cc
le 390 4V 
le 428 CJ 
et le boss 429 ci 7000 cc




1970


quelques changements sur le plan stylistique mais rien de bien méchant
toujours proposée en trois carrosserie
le gros problème c'est que c'est pour moi la dernière année des vrai Mustang
car en 1971 la mustang deviens plus carré plus lourde et a mon sens elle perd son charme 




  












coté mécanique
pas de gros changement si ce n'est que le 351 W devient 351 C
le reste ne bouge pas




1971 / 1973


bah je vous en ais déja parlé plus haut pour moi la mustang a perdu son caractère  
et son charme les ligne son lourde et dénuée de finesse 


mais bon


toujours trois carrosseries



















coté mécanique


1971
le six en ligne 250 ci


les V8
le 302 ci 2V
le 351 C  2V
le 351 C  4V 
le 351 boss
le 429 CJ
le 429 CJR (pour cobra jet ram air)


1972


le six 250 ci
le 302 2V
le 351 C ram air
le 351 CJ




1973


le 250 L6
le 302 2V
le 351 C ram air
le 351 C  CJ






et voila plus tard je vous ferais un post sur les séries spéciales et les dérivés


et si vous aimez la mustang et que vous voulez la découvrir ou redécouvrir 
je vous conseil vivement d'acheter le guide de la mustang
de thibaut amant aux édition ETAI


















et c'est bon vous pouvez poster maintenant  CLIN
_________________
I'm proud to be a Dixie men

mon forum forumhttp://americanmotorcult.soforums.com/index.php


Revenir en haut
james


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2008
Messages: 1 208
Localisation: montluçon

MessagePosté le: Lun 1 Nov - 17:01 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

voila le guide de la mustang







et le lien sur amazone


et au cas ou je ne suis pas commisioné  CLIN   mort de rire


mais c'est un livre génial que je conseil surtout a ceux qui serais en reflexion d'achat ou en phase d'achat


http://www.amazon.fr/guide-Ford-Mustang-Historique-Evolution-Identification…
_________________
I'm proud to be a Dixie men

mon forum forumhttp://americanmotorcult.soforums.com/index.php


Revenir en haut
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 154
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Lun 1 Nov - 17:24 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

  C'est  bien james bel article  Bonhom , tu peut le modifier ou en rajouter avec la fonction  EDITER   
_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Revenir en haut
frisette


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 7 850
Localisation: 29 finistère

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 13:55 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

Super post james,pour le plaisir je t'envoi une de mes anciennes bêtes,à l'époque j'avais encore mes frisettes et pas de bide mort de rire
Extérieur

Intérieur GT

flagsudiste
_________________
Plutôt la mort que la souillure
(Devise de la Bretagne)


Revenir en haut
cad 60


Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2009
Messages: 1 182
Localisation: Bayonne

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 18:51 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

Hou la la, il y a de la lecture et c'est super Okay Okay

Idem Frisette, sauf que moi j'avais plus de cheveu. mort de rire mort de rire

Mon ex Mustang de 1969, moteur Cleveland 351, c'était lors d'un "méchoui" du DIXIE a la carriére Okay Okay Okay Okay Okay







C'est ti pas un beau cul ça................. lan



_________________
Auto quoique tu fasses ou que tu ailles tu finiras ferraille

A+ Cad 60


Revenir en haut
frisette


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 7 850
Localisation: 29 finistère

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 23:37 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

Ben c'est sur que c'était beau Cad et plus j'y étais et je me souvient trés bien de ta mustang.j'ai d'ailleurs une photo d'elle
avec la Doc au volant à l'époque ou il avait encore toutes ces dents comme disait Caro mort de rire

Preuve en image mort de rire mort de rire

_________________
Plutôt la mort que la souillure
(Devise de la Bretagne)


Revenir en haut
james


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2008
Messages: 1 208
Localisation: montluçon

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 09:20 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

super  Okay


merci les gars n'hésitez pas a poster d'autres photos des mustang des DIXIMEN'S j'adore flagsudiste
_________________
I'm proud to be a Dixie men

mon forum forumhttp://americanmotorcult.soforums.com/index.php


Revenir en haut
james


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2008
Messages: 1 208
Localisation: montluçon

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 09:37 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

si ça peut vous rassurer les gars moi aussi je commence a me dégarnir du cuir chevelu
mais je m'étoffe du bas ventre 




c'est peut être lié ????  mort de rire mort de rire
_________________
I'm proud to be a Dixie men

mon forum forumhttp://americanmotorcult.soforums.com/index.php


Revenir en haut
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 154
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 10:31 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

j'en ai retrouvé une ptite c'est les vacances le chariot derrire la mustang pour enmer le chop cruiser a saint trop


_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Revenir en haut
metalshop16


Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2010
Messages: 475
Localisation: A l'atelier...

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 10:40 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

Excellent le coup du chariot ! Okay
_________________
" Tu sais que dalle , mon p'tit ..."

Georges LeBay. 1983


Revenir en haut
frisette


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 7 850
Localisation: 29 finistère

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 11:12 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

Dis Doc,la photo drôlement récente,c'était encore à l'époque du far west,manque plus que les indiens et la cavalerie (Sudiste bien sûr) mort de rire mort de rire

flagsudiste
_________________
Plutôt la mort que la souillure
(Devise de la Bretagne)


Revenir en haut
super 88


Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2010
Messages: 1 091
Localisation: landes

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 16:39 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

Voici celle qui m'a donné du bonheur pendant 15 ans de 85 à 2000 .Vendue en 2000(regrets),revendue en 2005 par le suivant (raté annonce a 1 jour;2ème regrets)à un gars de Landerneau .
15 ans d'aller retour dans le sudouest l'été bercé par le douronron du 351 4corps.
351 GT,boite 4 méca,disques ventilés,PAS de D.A !,glaces a manivelles,capote elec,et pour la différencier des femmes lézardes gravées sur les glaces des portes.
Je lui faisait une séance de méca avant chaque vacances et c'est quand je lui est fait presque tout un peu tousles ans et quelle roulait au poil que je l'ai lachement abandonnée ...Si j'était encore souple je m'en boufferai les gesticules.
J'ai trouvé une photo d'elle sur "Multimania.com/gt69stang".j'essairai d'en mettre d'autres
Le Arnaud du site met blanc wimbledon pour la couleur;erreur;peint par moi en blanc de base glycéro valentine' (ç'a cache petits défauts Embarassed  )et sa couleur originelle était un bleu métal.
photo prise a la petite station Total de Limours où je travaillais avant de descendre dans les landes 



Revenir en haut
frisette


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 7 850
Localisation: 29 finistère

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 17:13 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

super 88 a écrit:
Voici celle qui m'a donné du bonheur pendant 15 ans de 85 à 2000 .Vendue en 2000(regrets),revendue en 2005 par le suivant (raté annonce a 1 jour;2ème regrets)à un gars de Landerneau .
15 ans d'aller retour dans le sudouest l'été bercé par le douronron du 351 4corps.
351 GT,boite 4 méca,disques ventilés,PAS de D.A !,glaces a manivelles,capote elec,et pour la différencier des femmes lézardes gravées sur les glaces des portes.
Je lui faisait une séance de méca avant chaque vacances et c'est quand je lui est fait presque tout un peu tousles ans et quelle roulait au poil que je l'ai lachement abandonnée ...Si j'était encore souple je m'en boufferai les gesticules.
J'ai trouvé une photo d'elle sur "Multimania.com/gt69stang".j'essairai d'en mettre d'autres
Le Arnaud du site met blanc wimbledon pour la couleur;erreur;peint par moi en blanc de base glycéro valentine' (ç'a cache petits défauts Embarassed  )et sa couleur originelle était un bleu métal.
photo prise a la petite station Total de Limours où je travaillais avant de descendre dans les landes 



Salut camarade,
je voudrais pas remuer le couteau dans la plaie,moi aussi j'ai laisser partir ma Cad 58 et ça me fout les boules,mais bon c'est les aléas de la vie. colere
Mais t'aurais pas les coordonnés du mec,Larderneau c'est à 15 mn de chez moi dès fois qu'il l'ai toujours
flagsudiste
_________________
Plutôt la mort que la souillure
(Devise de la Bretagne)


Revenir en haut
Newick


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2010
Messages: 1 196
Localisation: bretagne

MessagePosté le: Lun 8 Nov - 21:20 (2010)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage Répondre en citant

J'ai croisé il y a deux ans à une foire aux vieille caisse sur Landerneau  une cabrio repeinte en bleu métal bandes blanches.


C'est peut être celle ci


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:49 (2017)    Sujet du message: la grande histoire du petit cheval sauvage

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L AMERIQUE A SANCOINS Index du Forum -> Passions autos,motos, tracteurs, moteurs -> la boite à outils spécial FORD Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com