L AMERIQUE A SANCOINS Index du Forum

L AMERIQUE A SANCOINS
Pour les amateurs de voiture américaines V8 L6 Harley Davidson et Rock'n'Roll

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LES HARLEY EN 1960 A PARIS suite 3eme partie OLD BIKER

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L AMERIQUE A SANCOINS Index du Forum -> Passions autos,motos, tracteurs, moteurs -> HARLEY DAVIDSON REMEMBER
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 098
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 15:12 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS suite 3eme partie OLD BIKER Répondre en citant

j'ai regrouper ce recit de OLD BIKER   (LUIS )  sur un autre forum  c'est un morceau de la vie des harley davidson de la place clichy a paris


OLD BIKER EN ACTION A  SANCOINS








la demande de certains , je vais vous raconter certaines périodes de ma vie de vieux biker.
j ai commencé par fréquenter des bikers a Paris dans les années 65 ; quand je les voyais passer sur les boulevards avec leurs harley , en casquette à visière blanche , j étais comme un fou , j avais les yeux qui partaient derrière eux; là je me suis dit : ya pas à chier tu vas t en payer une; je suis allé voir mon pote Roger de St Maur qui m a monté un 750 ; putain je crois que j ai éjaculé dans mon calbard ce jour là. Ce jour là j ai compris que j étais fait pour l HARLEY.On se retrouvait , bd Voltaire à Paris ,ça y était je faisais partie du groupe d élite que je voyais passer avant , j étais adopté; mes modèles , c était RITON qui avait des bras comme mes cuisses, MAMOUTH 120 kg été comme hiver,puis il y avait les mecs plus fortunés que nous ; DINDIN ,THIERRY et quelques autres qui venaient nous voir au rade le vendredi soir ; MAURICE COMBALBERT , BOB ( rcb )et quelques autres qui venaient de la place clichy et qui ont disparu depuis .On allait au ciné sur les boulevards , nos bécanes pétaient quand on coupait les gaz , le délire quoi , c était chouette




ensuite il y a eu la période Easy rider qui a bien marqué ma vie; je me suis monté un chopper 750 . Je le montais la nuit et les w.e. dans un box rue de Crimée à Paris ; je bossais comme un dingue pour me payer des pièces , pour les chromes etc ; ma moto terminée , je n avais plus un radis donc pas d assurance , pas de carte grise non plus; mon pote Roger m avait passé une carte grise de 1200 laté et je roulais comme ça et là j ai commencé ma vie d errance a travers toute la France , je trouvais des petits boulots qui me permettaient de rouler et de manger ( pas tous les jours ) Quand il y a eu la première du film Easy RIDER , nous étions tous là avec Peter FONDA , putain on était les rois du pétrole; ensuite je me suis sauvé dans les bois parce que je devais de l argent a l état et là j ai bien cru mourir de froid mais faut croire que c était pas mon tour





J avais planté ma tente dans l Oise dans un bois à Rantigny en plein hiver , j avais une seule couverture et le lendemain de mon arrivée dans les bois , chute de neige , c était très dur , les gens du bled me regardaient d un drole d oeil ;" qui c est celui là qui campe dans le bois et qui se lave dans le cimetière " jusqu au jour ou il a fallu que je parte , les bleus m on cherché et là ça a été aussi galère je vous passe les détails ; j ai repris la route avec mon chopper sur les petites routes de campagne ; je l avoue là j ai chialé sur ma bécane( rigide) bien sur , j avais les reins en bouillie et il fallait que je continue à rouler.Je me suis retrouvé sur la cote à Cannes chez un pote qui m a dit : " reste chez moi le temps que tu veux , ici tu es peinard " , c était un mec que j avais connu à Paris et qui connaissait ma situation et qui ne me connaissait pas plus que ça ,ce mec là , les mecs, je ne l oublierai jamais .Jai vendu mon chopper pour ne pas vivre a ses crochets et j ai vécu quelques mois à Cannes en décapant les bateaux, en bossant au black



A Cannes , mon pote , JEAN PAUL BERTOLA , mon hote, mon sauveur, m avait planqué chez lui sans rien me demander , pas un centime.Chez lui il avait une hydra c était celle de Halliday , il me dit tu la prends quand tu veux pour te ballader, chose que je n ai jamais faite,il m a dit aussi " tiens j ai de quoi faire une bécane, en effet il avait tout, moteur 750 cadre roues mais pas de fourche, j ai dégotté une fourche je crois que c était celle d une Sumbeam et me voilà de nouveau sur un chopper spécial; je passais directement les vitesses sur la boite avec une tote petite manette , quel panard les mecs.... puis un jour il m a dit : "je dois aller aux Antilles pour de la langouste "; je savais qu il n était pas question de langouste mais c était clair il y avait du louche il m a dit " il y a un risque mais si tu veux venir tu feras le voyage dans la cale du bateau , je dois vous dire que J.P. avait un remorqueur; il est parti vers une destination et moi vers Paris de nouveau



PAGE 2

hélas mon pote est revenu très malade , je l ai su bien plus tard; il a eu un cancer et il n a pas voulu que ses potes vienne t le voir diminué et il est mort; encore une fois ou j ai chialé . Cétait vraiment un mec bien.Ensuite j ai eu ma période rallyes ; tous mes potes allaient en Hollande en Belgique et moi sans papier je ne pouvais aller nulle part (normalement) quand je suis allé la première fois en Hollande c était en 73 à un rallye a Doetinchem . Mon chopper special avait un réservoir de mobylette ( 5 litres ) peint aux couleurs du drapeau américain , je me suis mis au milieu des potes et j ai pu passer comme ça , putain si j étais joisse et après j ai fait beaucoup de concentres en Hollande en Bejgique il y avait toujours de moments de relachement chez les douaniers en on en profitait avec les potes pour passer et toujours au milieu de la bande de bikers; les potes chahutaient avec les douaniers pour les distraire un peu et hop , je dois avouer qu on était tous joisses



Jai une anecdote dont je ne suis pas fier , elle ne colle pas à ma façon de voir l harley.
Un jour j étais à Paris au rade avec les potes et mon ami THIERRY vient nous voir:
"hé les mecs , on a rendez vous avec Johnny Halliday , il nous attend à St Germain des prés"
nous voilà tous sur nos bécanes, direction St Germain ; je ne me souviens plus quelle boite c était , je n aimais pas Halliday mais bon , j étais là , avec mes potes; on arrive devant cette boite , en effet il y avait J.H . qui était là ;il était en Rolls blanche ; il dit à son chauffeur " conduis moi à la maison et nous voilà tous entrain d escorter la bagnole jusqu à chez J.H.
Peu de temps après voilà Johnny qui descend avec sa tenue frime, il va chercher sa moto, une électra blanche préparée par Maurice Combalbert . Il dit à la nana qui était avec luide monter sur sa moto ( SYLVIE ) n était pas là et nous voilà partis faire Paris bigh night , à 2 ou 3 heures du mat , descendre les Champs Elysées toutes sirènes hurlantes et a fond la caisse;Je me suis dit à ce moment là:"il y a 2 types d harleistes"et aujourd hui je continue à le dire et j ai choisi mon camp



Ha ma période hydra glide, me voici sur l engin de toutes mes convoitises ; une 1200 duo glide magnifique , enfin un panhead comme les potes mes modèles ; mon pote Riton qui m avait à la bonne m a vendu sa moto ; ah putain MA MOTO ,celle de MON POTE RITON
j avais la tete qui enflait; j avais franchi un cap .Jai connu une fille a cette période qui m a fait obtenir des papiers , j étais en règle avec la loi .A partir de cette période , j ai sillonné toute l Europe en harley ; que du bonheur vraiment. Avec les potes ( certains) des vrais bikers nous avions créé un club " LES COYOTES " . Là c était très dur pour les tièdes, on devait faire le maximum de sorties à l étranger , tous les rallyes possible devaient etre faits ; on a becqueté du km croyez moi et par tous les temps.Celui qui ne venait pas devait avoir un bon motif sinon il était viré du groupe; je vous dit c était dur mais chouette , tu pouvais compter sur n importe lequel d entre nous en cas de besoin financier ou autre ;c est une époque que je regrette beaucoup , il n y avait pas de tarlouzes dans le groupe et gare à celui qui nous traitait de "mikey" ou considérait nos motos "d engin agricole "
.


certains mecs qui roulaient harley voulaient faire partie des "COYOTES " , on se réunissait et on en discutait ; on jaugeait le mec pour savoir si oui ou non , la sélection était comme nous , très rude.Ensuite ma période hydra que je me suis empressé d atteler en side d origine . J avais acheté un side en Hollande et une boite 3 vitesses et marche arrière ; ah putain, érectionpermanente; tous les prétextes étaient bons pour faire des crénaux devant les piétons et motards en japouille médusés; je jubilais.Un jour, rallye en Pologne; j étais blessé au pied droit donc pas de botte , une pantoufle au pied et une santiag dans l autre et me voilà parti en Pologne. Là aussi j ai eu peur , je ne sais pas si vous avez eu peur un jour vous mais moi , je sais ce que c est.Me voilà à la frontière d Allemagne de l Est , et à l époque ça rigolait pas à cet endroit là. Je suis arrivé à cette putain de frontière la nuit et sous une pluie battante , je ne voyais pas à 10 mètres , un orage terrible mais bon j étais là et fallait passer; partout des panneaux annonçant qu on allait passer à l Est , qu il y avait danger; cette zone n était pas éclairée , ma moto équipée en 6 volts n éclairait pas des masses plus la pluie d orage qui me tapait sur le casque , je n entendais rien , je me disais " putains les "VOPOS" vont me dire HALTE et je ne vais pas les entendre , je vais me faire canarder comme au stand à la fete foraine , puis non , rien de tout ça , je suis arrivé au ralenti dans une zone éclairée avec beaucoup de chicanes; bien sur plusieurs controle et questions auquels je répondais poliment et me voilà en ALLEMAGNE de L EST






 

 me voici donc en Allemagne de l est , je roule un peu et il devait etre 1 ou 2 h du matin je commençais à avoir sommeil; j arrive sur une place de village je crois que ce village s appelait VARTA , j ai arreté mon side sur la place et je me suis mis dans le panier pour dormir ; des braves gens qui passaient pour aller bosser sans doute m ont réveillé et m ont demandé si je voulais aller dormir chez eux , bref des gens accueillants je leur ai dit que j allais reprendre la route bientot, ensuite un autre est venu me voir ,il réparait des postes de radio ; il m a fait rentrer dans sa boutique , m a offert du café puis il est allé a la boulangerie m acheter des gateaux , putain les mecs, visiblement ce gars ne roulait pas sur l or et il m a acheté des gateaux pour dejeuner ; j avais la gorge nouée par l émotion , il m a présenté un français qui habitait à coté qui m a invité a manger ; quel accueil , quelle leçon d humanité bordel ;j ai repris ma route et j ai traversé l ALLEMAGNE DE L L EST sans encombre jusqu en POLOGNE



La Pologne
pays fabuleux , j ai vu des bisons là bas , c était génial ; me voilà donc sur les routes défoncées polonnaises , des trous sur les routes des nids de poule à croire qu il y avait eu un bombardement , ça secouait tant et si bien que la patte qui tenait mon filtre a huile s est brisée net le filtre pendait et toute mon huile a foutu le camp ; j ai bricolé ça avec des fils de fer , j ai acheté de l huile et me voilà de nouveau parti direction WROCLAW .En arrivant à WROCLAW lieu de rdv j ai rencontré des polonnais en harley qui m ont drivé jusqu au camping ; putain les mecs leur façon de rouler là bas, impressionnant; je ne sais pas si c était pour m épater ou quoi mais les interdictions les feux les lignes blanches , ils s en battaient les couilles et j étais obligé de suivre jusqu au camping. Là bas les potes m attendaient, ils étaient déja ronds comme des queue de pelle , tu penses , les polonnais leur avaient tendu un guet apens a la bière polonnaise mais à mon avis il y avait autre chose que de la bibine , enfin un accueil grandiose . Voyant l ennui mécanique que j avais eu , ils se sont occupés de tout ils m ont réparé ma patte cassée , soudure et hop bon pour le service



PAGE 3

Visite de la POLOGNE puis retour en FRANCE .
Le travail , ma femme , mon fils mais toujours mon harley et ma femme , hyper intelligente ne m a jamais demandé de choisir comme certaines l ont fait a des potes . " ta moto ou moi tu choisis" . Avant de me marier j avais prévenu ma femme et lui avais dit "tu sais , je t aime beaucoup mais j ai connu l harley avant de te connaitre, alors ne me demande jamais de choisir". Depuis j ai eu 15 harleys , j ai bientot le million de km , ma femme a son SPORSTER 1200 et moi mon ELECTRA ; ma vie est plus sereine, je roule de temps en temps avec ma femme , tour de Corse en hd etc.... c est une autre vie et l age étant là faut etre plus raisonnable et ne pas péter plus haut qu on a son cul sinon on finit par avoir mauvaise haleine donc mes sorties en HARLEY sont plus limitées surtout depuis mon accident ; fracture du bassin , vertèbres lombaire cassées poignet gauche cassé ; donc plus de force au poignet gauche aussi j ai scotché une clé plate a ma manette d embrayage pour la rallonger ce qui me donne plus de force pour débrayer donc je peux encore rouler.
Voilà un peu de ma vie HARLEY et si j ai été un peu barbant pour avoir monopolisé ce site j en suis désolé et si je suis un peu sectaire et un peu cassant envers certains qui se permettent de tenir des propos que je trouve insultants pour l HARLEY..... là je ne m excuse pas.
BONNE ANNEE ET BONNE ROUTE

TOUTE LA VIEILLE EQUIPE SE RETROUVE A SANCOINS  AU GRIVELLES  EN 2009 


                                     RENE                 MICHEL                 GEGE                       JACKIE                    LUIS old biker
_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Dernière édition par DOCCHARGER le Ven 20 Juil - 07:21 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 29 Sep - 15:12 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Herr Belial Speedshop


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 298
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Ven 25 Nov - 10:32 (2011)    Sujet du message: Re: OLD BIKER Répondre en citant

DOCCHARGER a écrit:


http://sancoinspassionmoteur.xooit.com/image/68/5/4/1/luis1-2defb9e.htm

http://sancoinspassionmoteur.xooit.com/image/69/a/2/f/luis2-2defc18.htm










Article passionnant ! Je suis vraiment fan de ce rigide , tout ce que j'aime Okay !


Revenir en haut
frisette


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 7 728
Localisation: 29 finistère

MessagePosté le: Ven 25 Nov - 11:04 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS suite 3eme partie OLD BIKER Répondre en citant

Merçi Doc pour avoir dévoilé un autre pan de ta vie,c'est un très joli cadeau que tu viens de nous faire là CLIN
hdengin
_________________
Plutôt la mort que la souillure
(Devise de la Bretagne)


Revenir en haut
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 098
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Ven 25 Nov - 12:04 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS suite 3eme partie OLD BIKER Répondre en citant

 c'est pas la mienne mais celle de LUIS ( OLD BIKER )  un copain de la place clichy  je ne fais que regroupé toute ces histoire des HARLEY  parisienne
_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Revenir en haut
formula350


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2010
Messages: 2 689

MessagePosté le: Ven 25 Nov - 12:34 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS suite 3eme partie OLD BIKER Répondre en citant

Merci Doc, une belle histoire qui me rend nostalgique de cette époque où j'étais encore en trycicle

Revenir en haut
MSN
michelle


En ligne

Inscrit le: 01 Avr 2008
Messages: 2 110
Localisation: Salbris 41300

MessagePosté le: Ven 25 Nov - 13:13 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS suite 3eme partie OLD BIKER Répondre en citant

  Merci Doc Okay  ! pour cette jolie histoire de jeunesse ! on en veut d'autres .... CLIN

Revenir en haut
jerome juillard


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2011
Messages: 1 547
Localisation: versailles

MessagePosté le: Ven 25 Nov - 19:50 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS suite 3eme partie OLD BIKER Répondre en citant

des Hommes,rien d autre a ajouter
_________________
G M C
grand malade du cerveau


Revenir en haut
Herr Belial Speedshop


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 298
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Ven 25 Nov - 23:43 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS suite 3eme partie OLD BIKER Répondre en citant

doomss a écrit:
des Hommes,rien d autre a ajouter
+ 1000 ...

Revenir en haut
Grand Gilles


Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2009
Messages: 116
Localisation: MARZY - 58

MessagePosté le: Sam 26 Nov - 18:14 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS suite 3eme partie OLD BIKER Répondre en citant

Petite info : Luis a retrouvé  son Hydra de 1956 (qui est en photo plus haut) et il vient de la racheter.  Il est heureux comme un gamin. La preuve en image


_________________
WIND & FIRE MC / Bourgogne Chapter # 138


Revenir en haut
MSN
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 098
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Sam 26 Nov - 18:42 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS suite 3eme partie OLD BIKER Répondre en citant

je vais lui demander de mettre un petit mot sur ces retrouvailles , il me l'avait dit c'est quand meme tres étonnant et ont voit bien le plaisir qui éclate sur son visage

  une petite info au passage apres de nombreuse péripetie une nouvelle plutot sympatique

 MAMOUTE  de la place clichy lui aussi est super content il vient de racheter l'HARLEY de rené DINDIN  qui est arriver a bon port et ont fetera çà au beaux jour

par une petite reunion

  j'espere avoir bientot des photos et un petit reportage sur çà vie HARLEY

 MERCI Grand Gilles  pour cette photo
_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Revenir en haut
old biker


Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2009
Messages: 27
Localisation: orcet

MessagePosté le: Mer 7 Déc - 19:35 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS suite 3eme partie OLD BIKER Répondre en citant

Salut Michel ( de Barbes )
Je ne sais pas si tu as reconnu mon Hydra , c était celle de Thierry Donders qui l a vendue ensuite à Vlady etc.........
 C est vrai que je devais te dire , t expliquer certaines choses concernant mon Hydra .
Un jour , l an dernier , mon poto Thierry Donders me telephone et me dit :
    " Salut , tu avais fait des transfo sur l Hydra ?
  _ Oui , ja i mis les vitesses à main entre autres , pourquoi ?
  _ Elle est à vendre aux enchères à Fontainebleau , je t envoie la plaquette des ventes avec le nom du Commissaire priseur "
 Mon coeur a fait "boum " , j ai telephoné à un pote qui habite à Fontainebleau pour qu il fasse les enchères pour moi , il a dit " ok "apres avoir fixé le montant maxi .Le jour de la vente je ne tenais pas en place , j attendais que mon pote me tel. pour me dire le resultat. PUTAIN DE MERDE colere il y avait un mec qui montait les enchères ce qui fait que le mec a acheté l Hydra , MON HYDRA .J ai demandé à mon pote de se renseigner sur le gars , il me dit " c est un alsacien qui collectionne des bagnoles et des motos ; il me donne le nom , putain je connais ce mec !!!!!!!!!!!Je suis allé en Alsace pour lui racheter l Hydra . J ai revu Ma bécane , celle qui m a donné des joies immenses , celle qui m avait servi de chambre d Hotel souvent , en Pologne entre autres .Il m a rit au nez , po grave je reviendrai à la charge ;je suis revenu avec mon Road King attelé pour faire échange , encore un refus . Un jour un pote alsacien me dit :
 " Tiens le gars qui a acheté ton Hydra va agrandir son bouclard "
 Je suis retourné en alsace , on a discuté , en effet il allait déménager pour prendre plus grand . Il était en pleic dans les demandes de crédit , je suis arrivé au bon moment. Il me l a vendue le prix qu il l a payée c est à dire TRES CHER mais je m en foutais , j avais mon attelage .
En ce moment elle est démontée , je la remet en état et j attend que ce soit fini pour rouler .
Michel j irai te voir avec , promis et on discutera de l époque épique TRINQ flagsudiste
_________________
certaines personnes paraissent brillantes mais quand elles parlent on s apperçoit qu elles sont cons.... c est parce que la vitesse de la lumiere est superieure à celle du son


Revenir en haut
ICQ
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 098
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Mer 7 Déc - 20:19 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS suite 3eme partie OLD BIKER Répondre en citant

   Un grand plaisir de te lire Luis  et de participé a ta joie de retrouvé cette moto

  Ce sera un plaisir de se revoir et je pense que l'ont fetera çà avec d'autre potes de l'epoque si ils sont disponible
 merci de ce complement d'info
 une autre info MAMOUTH  de la place vient de racheté la moto de rené Dindin apres quelque aventure  je pense faire bientot un petit reportage

  bonne soirée a tous
_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:47 (2016)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS suite 3eme partie OLD BIKER

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L AMERIQUE A SANCOINS Index du Forum -> Passions autos,motos, tracteurs, moteurs -> HARLEY DAVIDSON REMEMBER Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com