L AMERIQUE A SANCOINS Index du Forum

L AMERIQUE A SANCOINS
Pour les amateurs de voiture américaines V8 L6 Harley Davidson et Rock'n'Roll

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L AMERIQUE A SANCOINS Index du Forum -> Passions autos,motos, tracteurs, moteurs -> HARLEY DAVIDSON REMEMBER
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 094
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Mer 6 Aoû - 07:18 (2008)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1 Répondre en citant











Cet article est exytrait d'un vieux CHROME ET FLAMME N °14

C'était l'epoque la bande a maurice dont je suis bien sure à paris la bande de la HAVANE bistrot qui etait a coter de la PAMA place clichy a Paris fief de maurice COMBALBERT quatre etage en sous sol de motos sous le magasin qui se trouvait au rez de chaussé
le proprietaire du magasin etait monsieur BEDARIDE c'est devenu une banque
et le fils christian Bedaride avais ensuite ouvert un magasin de moto a clichy rue des cailloux a coter du premier magasin de bob qui se se trouve maintenant porte de la chapelle vous allez me dire son nom

la bande a MAURICE





Mon pote Claude au premier plan moi au second







_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Dernière édition par DOCCHARGER le Mer 5 Oct - 12:18 (2011); édité 4 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 6 Aoû - 07:18 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 094
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Mer 6 Aoû - 07:26 (2008)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1 Répondre en citant

allez je peut m'en empechez c'est quand lui qui m'a filé le virus







les ANGES SAUVAGES attention celui de 66 pas le plus recent les vrais outlaw comme je les aiment
je sait pas si vous le trouverez car roger CORMAN a faite dispraitre ces films m'a ton dit



Voila les films qui ont motive mon gout pour l'harley dans les annees 50/60

L EQUIPE SAUVAGES
LES ANGES SAUVAGES celui de 1966 pas le plus recent qui est un navet
LES ANGES DE L ENFER
LE CREDO DE LA VIOLENCE
ELECTRA GLIDE IN BLUE
SCORPION RITING

en 1958 j'ai acheter ma premiere 750 ont en trouvait en region parisienne chez un casseur qui vendait des surplus miltaire a SARCELLES dans la campagne ou presque chez CLAUDE MOINE si je me souvient
et voila une de mes premiere becane



La bande a Maurice  Combalbert regroupait toute les harley de la region parisienne dans les années 59/63 nous etions une quinzaine  avec Maurice , michel le singe , roger Périard , Riton , jojo la pute , la vapeur , pierrot l'anguille , vladi ,le grand michel  , claude de pigale  , michel de barbes (c'est moi )d'autre venait occasionnellement le samedi roger de saint Maur , René  Dindin
MAURICE et la PAMA tres connu dans tout PARIS que l'on écumait dans tout les sens ont participait a tout evenement mediatique , Brigitte Bardot ,franck Almo a l'olympia , johny halliday ,
notre quartier genéral était un café de la place clichy LE HAVANE  qui éxiste toujours  quatre ou cinq au minimum stationait devant tout les soirs

En 63 je suis parti au service et l'orsque je suis rentré en 65 le groupe de la havane avait disparue pour se reformé bd Voltaire àu bistrot le Dumas puis au CHEZ NOUS  des nouvelles tetes sont apparrues gros Jannot ,jacques Doisnau et son frere michel , c'est jacques qui organise chaque années un repas qui regroupe pres de Montargis en meme temps qu'un rassemblent Harley LA GROTTE AU FOUX  un repas d 'anciens de cette époque
jacques est resté depuis cette epoque dans le domaine du militaire il a arretté l'harley apres un tres gros accident ou sa copine a trouvé la mort et lui c'est retrouve avec une jambe en moins ont peut dire que malgres tout il a eu de chance d'autre ne sont plus la aujourd'hui apres des simple sortie de route

en 60 un seul magasin pour les pieces détaché pierre BORIE qui etait dans un tout petit atelier dans le 12 eme  rue de picpus
Il y avait aussi une casse tres folklorique avait dans un wagon des pieces d'origines armée pour les 750 à Sarcelle chez Moine qui vendait de HD750 pour 150 FRS de l'epoque ainsi que des jeeps
a la PAMA Maurice fabricait aussi des pieces pour transformer les motos strictement militaire en moto civil ont flasquait les gardes boue , ont chromait tout sorte de piece sur les fourches
maurice avait récupére des moteurs neuf militaire refait à Chatelleraux tout neuf en caisse pour 150 FRS

CE RECIT EST TOTALEMENT DE MEMOIRE SI PAR UN HEUREUX HAZZARD QUELQU'UN A VECU CETTE PERIODE ONT PEUT AJOUTER DES INFORMATIONS ET MODIFIER DES ERREURS
_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Dernière édition par DOCCHARGER le Sam 28 Mar - 13:51 (2009); édité 5 fois
Revenir en haut
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 094
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Mer 6 Aoû - 07:31 (2008)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1 Répondre en citant

merci j'ai encore quelque souvenir de l'époque tient j'ai retrouvé un collector cette vidéo de Nicolletta en 1966 avec Maurice Combalbert j'ai pas bien identifier les deux autre




Nicoletta - L homme à la moto (1966)
envoyé par Salut-les-copains



ARTICLE DE FREEWAY consacré au fondateur du premier HDC de france numero 168


MONSIEUR DINDIN UNE EPOQUE FORMIDABLE




Quand René Dindin nous embarque dans ses souvenirs, on l’écoute en savourant le moindre détail. Il nous parle d’un temps que les moins de quarante ans ne peuvent pas connaître, d’une époque folle qui filait comme un biker movie à la française, projeté sur l’écran encore insouciant des années soixante...

Premier président du premier Harley Davidson Club de France, pilotant encore son Electra-Glide à plus de 75 ans, on peut affirmer, selon la formule consacrée, que René Dindin est un personnage. Il feuillette sa mémoire comme un livre d’aventures, peuplé de rencontres et de voyages extraordinaires, sans nostalgie ni regrets, privilégiant depuis toujours l’instant présent. Parmi sa belle collection de photos jaunies, évoquant son appartenance à la crème des précurseurs du petit monde HD, rares sont les témoignages concrets de quelques croisements de route pourtant étonnants, voire presque irréels. Ainsi, lorsqu’il se retrouve nez à nez avec Elvis Presley dans un bar de la capitale, l’idée d’obtenir un autographe ne lui effleure même pas l’esprit. Du seul voyage à Paris du King, alors bidasse en Allemagne, ne lui restera qu’un lointain souvenir, qu’il ranime volontiers le sourire aux lèvres...







Les Hydra de la Porte Dorée

Né un 12mai1930 au beau milieu de la Nièvre, rien ne semble cependant prédisposer René à cet itinéraire rocambolesque.
Enfant de la guerre, qui souffre de la faim et des privations propres à l’occupation, il est embauché à l’âge de 17 ans comme calqueur par la SNECMA, alors qu’il n’est même pas titulaire du brevet élémentaire. Un service militaire effectué dans l’aviation, puis une délocalisation de l’entreprise (déjà !), et le jeune provincial monte en 1952 à l’assaut de la capitale, partagé entre le besoin vital de gagner sa croûte et l’envie irrésistible de vivre autre chose. L’aventure! Elle débute chichement, à travers des petits boulots et le porte à porte, comme représentant en aspirateurs Tornado ou en encyclopédies... C’est sans doute au cours d’une de ses fastidieuses tournées, qu’il passe un beau jour devant la vitrine des établissements Pierre Borie, alors installés sur le boulevard Soult non loin de la Porte Dorée. Un WL garé sur le trottoir attire d’abord son attention, puis, dans la vitrine, trois flathead 900 KH, et surtout 8 Hydra-Glide millésime 1956, finissent de le captiver. Trop chères pour les motards des fifties, et évidemment hors de portée de sa propre bourse, ces merveilles mettront plusieurs années à disparaître du magasin, procurant à René l’occasion de revenir les contempler régulièrement. Il commence aussi à traîner du côté de la PAMA (Paris Autos Motos & Ameublement) où il rencontre “l’Homme à la moto”, le fameux Maurice Combalbert. Côté finances, les affaires s’arrangent progressivement. Grâce à l’expérience de dessinateur acquise à la SNECMA, et un incontestable talent caché, il dégotte un job consistant à créer de nouveaux motifs de tapisseries pour les décorateurs d’intérieur. Activité qu’il poursuivra plus tard à son compte et jusqu’à la retraite. Entre-temps, les Hydra ne l’ont pas attendu et ont fini par être toutes vendues, dont deux au metteur en scène Claude Chabrol pour son film LesBonnes Femmes. Un soir, alors qu’il se balade sur le Sébastopol, René aperçoit l’une d’elles garée tout chrome étincelant devant un troquet Accoudé au bar, casquette vissée sur le crâne et cigare aux lèvres, son proprio sirote tranquillement une bière. Nous sommes en 1961, et ce rider n’est autre queRoger Pénard, ancien du Harley Club de Paris et futur célèbre concessionnaire. De cette rencontre fortuite naîtra une amitié indéfectible.
Plus tard, dans les petites annonces d’un canard, notre harleyiste en devenir repère une occasion qu’il reconnaît immédiatement. C’est une des Hydra qui a fait de la figuration dans le film de Chabrol et qui est maintenant en vente dans un bouclard de la Bastille. Quand il se présente le lendemain,l’oiseau s’est déjà envolé,emporté, d’après les dires du vendeur, par un grand type balafré entièrement vêtu denoir: Combalbert ! René court à la PAMA et implore Maurice de lui céder l’engin. Moyennant 7000 frs, somme rondelette pour l’époque, l’affaire est finalement conclue après un permis moto passé à la hâte sur un scooter side-car (!), et un terrible essai derrière le premier customizeur français, sans casque et plein gaz dans les rues de la capitale...





Même si certains lui reprochent de n’avoir pas fait ses armes sur un WL (déjà le débat des vrais et des faux !) René ne tarde pas à se faire de nombreux potes dans le cercle très fermé des harleytistes ,qui se connaissent tous et qui n’ignorent aucune HD en circulation



L EQUIPE SAUVAGE


Avec l’équipe de Champigny, des costauds qui initient René a la musculation , sport qu’il pratique encore aujourd’hui avec les habitués de la Place clichy ,et du havane ,ou ceux du Chez Nous sur le boulevard Voltaire commence une époque formidable
. Les sorties parisiennes et les premières des biker-movie américains, les réunions internationales, les raids de fin de semaine chez MM Van de Velde pour trouver de la pièce, ou vers l’Allemagne, afin que Johnny Hallyday puisse profiter même sous les drapeaux de sa première HD préparée par mister Pénard Ces joyeux dingues s’amusent aussi à jouer les cascadeurs dans les bagarrs entre cow-boy qui font le bonheur des visiteurs de la Mer de Sable, à Ermenonville, ou se regroupent pour faire la fête au saloon de Long Chris à Gallardon. C’est dans ces endroits qu’ils sympathisent avec les Westerners, un groupe de country dont les membres sont bien décidés à leur faire‘ abandonner leurs bruyantes motos pour le quater-horse.




« Nous les chevaux, on les mange » leur répondaient les affreux Pourtant, en compagnie de Georges Poterre, le célèbre Jojo, René se retrouve embarqué en 1966 pour un voyage aux États-Unis. À peine arrivés à Chicago, les frenchies qui ne parlent pas un traître mot d’anglais partent à la recherche des bikers locaux. lis n’en trouveront pas beaucoup, hormis les mécanos d’un bouclard qui les emmènent pour une fiesta mémorable, et des cops, qui préfèrent généralement s’éclipser avant de savoir ce que leur veulent ces deux fous qui arrivent en courant et qui baragouinent un langage inconnu... Cette épopée en car Greyhound à travers l’Amérique profonde, dont René ramènera tout de même un diplôme officiel de cow-boy après un stage dans un ranch des Black Hills, permet surtout aux deux garçons de mesurer le fossé qui sépare la société américaine de la leur. Là-bas, en 66, année où le slogan “Black Power” sera lancé pour la première fois, il ne fait pas bon faire les yeux doux à une belle afro- américaine, ou tout simplement céder sa place à une personne de couleur dans la salle d’attente d’une gare routière...







Le HD-C France Après cette escapade, la vie trépidante de René reprend son cours, avec son lot habituel de rencontres et de virées. Au hasard des réalisations de scopitones ou de films, il côtoie les stars du moment, Vartan, Dutronc, Hanin... Chez Borie, en 68, U croise même Alain Delon venu prendre livraison d’une Electra Glide, pour le tournage du Film La Motocyclette où l’acteur partage l’affiche avec Marianne Faithfull.



Fidèle à lui- même, le beau ténébreux écoute à peine les recommandations de René et de monsieur Borie, démarre l’engin et file sans demander son reste. Mais il y a aussi les accidents mortels, les échauffourées ou les règlements de compte montés en épingle par la presse à scandale. Comme la fois où “Bili le Sauvage”, pour une inévitable histoire de moto, est bien décidé à faire la peau à Maurice. Après une fusillade devant le Jimmy’s Bar, rue de Douai, Combalbert s’en CL sort sans une égratignure, alors qu’un membre de la bande écope de trois balles de colt 45. Les forces de l’ordre commencent à surveiller de près cette équipe de durs en cuir et à leur mettre les bâtons blancs dans les roues de 16”. Les convois de motards sont systématiquement interceptés, puis relâchés à intervalles réguliers, bécane par bécane. « Vous n’avez pas le droit de circuler en groupe — rétorquent à chaque fois les policiers aux bikers qui s’insurgent contre ce qu’ils considèrent comme un abus de pouvoir, seuls les associations dûment enregistrées peuvent le faire... » Malgré le bruit des twins, voilà qui n’était pas tombé dans l’oreille de sourds, car, lassée de ce petit jeu, et à l’occasion du rallye international de Maisons Lafitte de 1971, une partie de la bande decide enfin de fonder l’Harley-Davidson Club de France. Autour de René Dindin, nommé président, prennent place les amis de toujours, parmi lesquels Thierry Donders, Henri Maier,

L'autre passion de rené Dindin c'est le culturiste qui lui à permis de resté en forme











_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Dernière édition par DOCCHARGER le Jeu 29 Sep - 15:43 (2011); édité 4 fois
Revenir en haut
Plouc


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2008
Messages: 1 215
Localisation: les grottes de Gien

MessagePosté le: Lun 11 Aoû - 20:30 (2008)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1 Répondre en citant

Super rétro michel Okay

Ah le René! je ne le connaissais pas de l'avoir vu aux grivelles, mais c'est vrai que sur sa meule il a encore un look extraordinaire.

continues à nous raconter des histoire de brigands massue
_________________
A quatorze ans les américaines me faisaient bander, aujourd'hui....je voudrais avoir quatorze ans.


Revenir en haut
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 094
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Dim 5 Oct - 20:20 (2008)    Sujet du message: Une video bien dans l'esprit Répondre en citant


_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Dernière édition par DOCCHARGER le Sam 28 Mar - 13:25 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Plouc


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2008
Messages: 1 215
Localisation: les grottes de Gien

MessagePosté le: Dim 5 Oct - 22:57 (2008)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1 Répondre en citant

Dis donc vieux brigand, tu ne serais pas un peu cochon d'oser balancer des photos de Caro sur le net... colere
_________________
A quatorze ans les américaines me faisaient bander, aujourd'hui....je voudrais avoir quatorze ans.


Revenir en haut
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 094
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Lun 6 Oct - 07:36 (2008)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1 Répondre en citant

je suis bien obliger vue que l'on attend toujours celle de ta voisine la mere denis TIRE LANGUE
_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Revenir en haut
bipbip 19eme


Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2009
Messages: 63
Localisation: dans le 02

MessagePosté le: Dim 8 Mar - 23:05 (2009)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1 Répondre en citant

bravo michel
Oui!! mais c'est bien sur!je savais bien que je connaissais des furieux de HD,
si ma memoire me trompe pas,
 c'est place des fêtes où mon derriere de morveux c'est assis pour la premiere fois sur 
l'harley du pote à ma soeur surnommé riton, les souvenirs comme ça sa ne s'oublie pas!
d'autres noms me reviennent à l'esprit, mais j'ai du mal à faire le lien (mamoute,daniel le boiteux) et bien d'autre.
souvenirs souvenirs................ CLIN


Revenir en haut
MSN
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 094
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Lun 9 Mar - 09:13 (2009)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1 Répondre en citant

Ce RITON LA



C'est l'anneé derniere a courtenay au repas des anciens de la place clichy et de paris peut etre il sera a sancoins pour l'american Grivelle  Jannot dit Mamout était la aussi il habite pas loin de chez moi

et mamout sur celle la pull bleu



_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Revenir en haut
bipbip 19eme


Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2009
Messages: 63
Localisation: dans le 02

MessagePosté le: Mer 11 Mar - 00:50 (2009)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1 Répondre en citant

Shocked tu me pose une colle la! j'etais trop petit et de plus ils ont changés, seul ma frangine pourrait le dire.
jespers les croiser à sancoing....
mais à l'epoque un HD avec un riton dessus ça courrais pas les rue!
encore merci pour les photos michel;
 bonne nuit et @+


Revenir en haut
MSN
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 094
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Mar 27 Sep - 19:38 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1 Répondre en citant

une petite suite a ce poste THIERRY DONDERS  vient de me faire parvenir des photos d'epoque prise a BRUSSEL en  1962






MAIS OUI C EST BIEN MOI mort de rire
_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Revenir en haut
Plouc


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2008
Messages: 1 215
Localisation: les grottes de Gien

MessagePosté le: Mar 27 Sep - 20:01 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1 Répondre en citant

mort de rire Bien sur, on t'avait reconnu, tu es le mec qui avait les guitares trop longues pour se tenir droit à l'arrèt mort de rire
_________________
A quatorze ans les américaines me faisaient bander, aujourd'hui....je voudrais avoir quatorze ans.


Revenir en haut
frisette


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 7 724
Localisation: 29 finistère

MessagePosté le: Mar 27 Sep - 22:02 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1 Répondre en citant

Super Michel Okay et alors quelle classe,tout dans la moustache mort de rire mort de rire mort de rire
_________________
Plutôt la mort que la souillure
(Devise de la Bretagne)


Revenir en haut
frisette


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 7 724
Localisation: 29 finistère

MessagePosté le: Mar 27 Sep - 22:03 (2011)    Sujet du message: Re: Une video bien dans l'esprit Répondre en citant

DOCCHARGER a écrit:

Vidéo bloquée colere
_________________
Plutôt la mort que la souillure
(Devise de la Bretagne)


Revenir en haut
DOCCHARGER
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 10 094
Localisation: sancoins

MessagePosté le: Mer 28 Sep - 07:34 (2011)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1 Répondre en citant

C'est penible ces video bloquées par WARNER  Ils ont qu'a arretté de produire du rap si il veulent vendre des CD
_________________
si votre voiture tient pas la route c'est que vous allez trop vite
http://www.fdesouche.com/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:58 (2016)    Sujet du message: LES HARLEY EN 1960 A PARIS PARTIE 1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L AMERIQUE A SANCOINS Index du Forum -> Passions autos,motos, tracteurs, moteurs -> HARLEY DAVIDSON REMEMBER Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com